Dana Gingras: artiste en résidence longue durée 2017-2019




Photo : Gilles Berquet

Lire le communiqué du CCOV

Site internet de Dana Gingras (Animals of Distinction)

Facebook : @animalsofdistinction

BIOGRAPHIE

Dana Gingras est une chorégraphe et réalisatrice canadienne établie à Montréal. Elle a fait irruption sur la scène internationale, dans les années 90, en tant que cofondatrice de la légendaire compagnie de danse canadienne Holy Body Tattoo.

Dana Gingras est une artiste de la danse qui évolue, depuis 20 ans, comme chorégraphe et interprète novatrice et influente. En 1993, elle a cofondé the Holy Body Tattoo avec Noam Gagnon. Leur travail commun est récompensé par un grand nombre de prix et de distinctions rendant hommage à la qualité de leurs chorégraphies et de leurs films, notamment pour our brief eternity (prix Dora Mavor Moore de la meilleure chorégraphie d’ensemble) et Circa (prix Rio Tinto Alcan pour les arts de la scène).

Afin de diffuser ses œuvres indépendantes, elle fonde à Montréal, en 2006, la compagnie Animals of Distinction qui a donné naissance à des œuvres telles que Smash Up (2008), spectacle composé de solos et de duos où viennent s’entrechoquer la danse, l’animation et le son, Heart as Arena (2011), Somewhere Between Maybe (2015) ainsi qu’au film Chainreaction (Première lors du Toronto International Film
Festival – TIFF en 2014).

Dana a collaboré avec des artistes tels que l’auteur William Gibson, le réalisateur William Morrison, les groupes musicaux The Tiger Lillies et The Tindersticks, les animateurs James Paterson et Amit Pitaru, le scénographe Steven R. Gilmore, Arcade Fire et, tout récemment, Godspeed You ! Black Emperor pour la reprise de monumental (2016).

Dana est artiste associée de la Danse au Centre national des Arts du Canada et sera, dès septembre 2017, l’artiste en résidence 2017-2019 du Centre de Création O Vertigo.


EXTRAITS DE PRESSE

“Le coeur est aussi au centre de la production… Dana Gingras prouve une fois de plus qu’elle sait s’entourer de collaborateurs avec lesquels elle partage une vision.”
-Mélissa Proulx, Voir

“Dana Gingras utilise une certaine imagerie féminine pour dénoncer (de manière enjouée) une vision de l’identité et de ses modes de représentation – non plus seulement ici ceux de la femme, mais aussi, par ricochet, ceux du danseur, de l’artiste, du citoyen dans sa société.”
– Frédérique Doyon, Jeu

 

Photo de couverture tirée de monumental :  Yannick Grandmont