Audrée Juteau

AUDRÉE JUTEAU – L’Annexe-A | La Mystique informatique


La Mystique informatique s’inscrit de façon critique et humoristique dans le virage numérique. Elle nait à la fois d’un questionnement sur le sens de la danse dans un tel contexte et d’une fascination sans borne pour le champignon. Dans un récent ouvrage de l’anthropologue Anna Lowenhaupt Tsing, Le champignon de la fin du monde, on apprend que le champignon matsusake ne pousse que dans les ruines du capitalisme, ces paysages dévastés par l’exploitation où l’on ne croyait plus aucune vie possible, amenant une lueur d’optimisme. La Mystique informatique s’empare du champignon comme métaphore et propose la danse comme force résistante capable d’insuffler une nouvelle vie aux déchets technologiques : des matériaux technologiques légèrement dépassés (ordinateur, écran, fil HDMI, etc.), ainsi qu’à de nouvelles formes de matérialités interactives (nouveaux déchets), générées par la nouvelle technologie qu’est l’imprimante 3D et conceptualisées par l’artiste visuel et numérique Martin Beauregard. Par la danse et les corps, la technologie sera détournée de ses fonctions premières réelles pour y connecter de façon sensorielle, corporelle et imaginative. La Mystique informatique pose des questions actuelles sur la place de la danse et du corps vivant dans la pratique artistique aujourd’hui et s’interroge plus largement notre rapport aux objets à l’ère du numérique.


Originaire de l’Abitibi, Audrée Juteau obtient son diplôme de l’École de danse contemporaine de Montréal en 2003. Elle travaille avec plusieurs chorégraphes et compagnies tels Katie Ward, Deborah Dunn, Estelle Clareton, Sonya Biernath, Jordi Ventura, Aurélie Pedron et la Fondation Jean-Pierre Perreault (dans l’ultime tournée de Joe). En 2016, elle termine sa maîtrise en danse à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Audrée s’intéresse également à chorégraphie depuis 2008, d’abord au sein du groupe The Choreographers. Avec les pièces Poisson, Sam Affecte et Les Strange strangers, elle développe davantage sa propre démarche chorégraphique. Audrée est récipiendaire le la bourse DanceWeb 2010 — ImPlusTanz (Autriche) octroyée par Jardin d’Europe et du prix David-Kilburn (2015). En 2018, Juteau met sur pied L’Annexe-A, un organisme de création et de soutien aux artistes. Situé dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue (Québec), le lieu accueillera les artistes qui souhaitent créer ou explorer un projet dans des conditions d’incubation, loin des grands centres urbains.

Crédits


Choréraphie: Audrée Juteau, en collaboration avec Natalie-Zoey Gauld, Catherine Lavoie-Marcus Interprètes: Natalie-Zoey Gauld et Audrée Juteau
Artiste visuel et numérique: Martin Beauregard
Conseillère dramaturgique : Catherine Lavoie-Marcus

Photo: Natasha Thomas_Strange stranger_Audrée Juteau_Interprètes: Nate Yaffe et Audrée Juteau