STUDIOS OUVERTS 2017-2018

En processus de création, l’artiste peut douter, vouloir tester des idées, souhaiter se confronter à des premiers regards… C’est exactement pour ce genre de cas de figure que le Studio Ouvert a été pensé: permettre aux créateurs de faire évoluer leur premier jet chorégraphique et favoriser la rencontre avec le public avant qu’une pièce ne soit finalisée.

2018

Thea Patterson | L’argent

PRÉSENTATION PUBLIQUE – DIM 28 JANVIER

RÉSERVATION

Photo credit: J Gordaneer

DESCRIPTION DE LA PIÈCE
L’ARGENT est une nouvelle œuvre en développement qui explore la performativité des matériaux / objets / corps en tant qu’éléments chorographiques et sculpturaux. Activés à travers des jeux et des partitions, les artistes oscillent entre intériorité et extériorité, se déplaçant entre eux, en superposant et en glissant ce qui pourrait être décrit comme différentes sortes de corps … leurs corps et les objets / corps avec lesquels nous conversons, le son / corps, lumière / corps qui agissent comme l’externalisation des états sensoriels changeants. Le monde somatique que cela propose se prête à l’intériorité, les paysages de la sensation sont navigués, sentis, dansés. L’ARGENT fait des espaces pour ce qui est juste un contact sur le côté, qui scintille et disparaît ensuite. Cette insouciance trouble l’identité fixe, elle n’annonce pas dans son ondulation, elle ne l’affirme pas et c’est troublant. Troublant dans le sens où cela perturbe nos codes de lecture, notre désir de sens, notre exigence de certitude. Les potentiels restent dans les espaces qui s’ouvrent dans l’activation des multiples

Chorégraphie et conception: Thea Patterson
Collaborateurs et interprètes : Rachel Harris and Elinor Feuter
Consultante artistique : Kathy Casey
Avec le support de « Interdisciplinary Writer’s Unit at Playwrights’ Workshop Montreal ».

BIOGRAPHIE
Thea Patterson (BFA, MA) est chorégraphe, et dramaturge basée à Montréal. Ses premières œuvres chorégraphiques comprennent Rhyming Couplets (08) et A Soft Place to Fall (06). De 2007 à 2015 elle a travaillé comme dramaturge, et co-directrice artistique sur sept œuvres acclamées dont Eesti: Myths and Machines (2011) qui a été nommée meilleure danse de l’année par le Voir. Un intérêt pour les modèles collaboratifs a ensuite conduit à la co-fondation du collectif The Choreographers (2007-2011). Au cours de cette période, elle a également co-chorégraphié Norman (2008) pour Lemieux.Pilon.4Dart qui a fait de nombreuses tournées en Asie et en Europe. Son travail plus récent explore des formats auto-solo et un intérêt pour les méthodes chorégraphiques élargies. Cela l’a amenée à faire la danse que je ne peux pas faire (2013) qui a été présentée, entre autres, à Movement Research à The Judson Church et au Munich Dance Festival. En 2016, elle a commencé à travailler sur son projet de maîtrise entre l’is et le pourrait être (2016) qui a exploré les formes chorégraphiques émergentes, et d’autres méthodes pour modifier les aspects du spectateur. En 2016, elle a complété sa maîtrise à la Graduate School, DAS Choreography (Amsterdam). Actuellement, elle travaille sur de nouveaux projets à Montréal, au Portugal, à Amsterdam et à Terre-Neuve. Elle a récemment été sélectionnée pour participer à une résidence chorégraphique intensive avec Deborah Hay.

2017

Lara Oundjian  | Going through the thing  (Titre provisoire)

PRÉSENTATION PUBLIQUE – DIM 3 DÉC

RÉSERVATION

DESCRIPTION DE LA PIÈCE
Going through the thing
 est un paysage visuel évolutif qui suit les rencontres entre êtres et corps objectifiés. C’est une exploration du comportement des matières. L’oeuvre expose les qualités des substances, reconstruisant avec celles-ci des liens au moyen de la sensorialité, de la curiosité et du risque. Composé partiellement en live, le jeu comme méthode de la survie devient par extension une méthode de composition.

Chorégraphe : Lara Oundjian
Interprétes : Justin de Luna, Lena Demnati, Kate Ramsden, Lara Oundjian

BIOGRAPHIE
Lara Oundjian est une danseuse, performeuse, vidéaste et dramaturge basée à Montréal. Elle est formée en performance expérimentale, danse contemporaine et théâtre physique (SMASH Berlin, la programme PORCH à Ponderosa, des ateliers avec Studio 303 et Circuit-Est à Montréal, Tanzfabrik et Marameo à Berlin, ainsi que Odin Théâtre au Danemark (2014-2017). Elle est diplômée de l’Université McGill en études de films et en études culturelles (2014). Entant que créatrice et interprète, Lara s’intéresse aux notions de durée, de composition live et d’états physiques. Elle aborde le corps comme étant une matière ayant la capacité se transformer. Ses recherches actuelles se penchent sur l’observation des processus tactils et sensoriels du performeuse et des environnements sonores et visuels qui sont générés par ces contextes. Lara a présenté le travaille solo à Ponderosa en allemagne et au Théâtre la Chapelle à Montreal en 2017.

MINE DE RIEN: UN COLLECTIF (MARIE MOUGEOLLE ET LIANE THÉRIAULT)  | PEER TO PEER (Hacking Mine de rien)

PRÉSENTATION PUBLIQUE – DIM 29 OCT

RÉSERVATION

DESCRIPTION DE LA PIÈCE
PEER TO PEER est un laboratoire collectif de re-création de Mine de rien, pièce créée en 2015 par Liane Thériault et Marie Mougeolle. 4 créateurs ont carte blanche pour recréer Mine de rien avec la complicité des interprètes. PEER TO PEER est un grand jeu de piratages successifs où les univers s’entrechoquent, le spectacle change de forme, le jeu change de règles.

Idée originale : MINE DE RIEN : UN COLLECTIF (Liane Thériault et Marie Mougeolle)
Créateurs : Dans son salon (Emmalie Ruest et Karenne Gravel), Helen Simard, Andrew Turner
Complices : Marijoe Foucher, Stéphanie Fromentin, Marine Rixhon, Antoine Turmine
Guitariste : Roger White

BIOGRAPHIES
D’abord soutien à la création pour l’une ou l’autre, Marie Mougeolle et Liane Thériault collaborent depuis 2012. Elles sautent le pas d’une véritable création collective en 2015 avec « Mine de rien : une pièce », programmée au offta 2015 et à la 4e édition de Hors Lits Montréal en 2016.

Marie Mougeolle est interprète (Katya Montaignac, Sophie Corriveau, Les Soeurs Schmutt, Sarah Dell’Ava, Eduardo Ruiz Vergara, Andrée Martin, Helen Simard). Son solo « Entre autres » (2014) a été présenté en France et au Vietnam.  Elle est aussi professeure de ballet et rejoint La 2e Porte à Gauche au printemps 2017.

Liane Thériault travaille avec Anne-Flore de Rochambeau, Les Soeurs Schmutt, Delphine Véronneau (Tuque et capuche [TeC]), Liliane Moussa, Karine Théorêt, Julie Lebel et Claudia Chan Tak. Depuis 2013, elle fait partie du collectif Dans son salon en tant que vidéaste. En 2015, son travail solo est présenté au Festival Bouge d’ici (Personne (une)), ainsi qu’au Festival Vue sur la relève (Somebody).

À l’automne 2016, Marie et Liane fondent MINE DE RIEN: UN COLLECTIF pour donner forme et structure à leur collaboration et continuer à se poser des questions ensemble à travers leurs deux prochains projet chorégraphiques : PEER TO PEER et Comment les idées se perdent.

Photos (de haut en bas) :

Félix Hallé_Mine de rien: une pièce_Interprètes: Marie Mougeolle, Liane Thériault
Lara Oundjian_Real Play_Marilyn Cyr, Eline Guelat, Stephen John, Eryn Tempest, Chloe Hart